//Dynamiques et formats ministériels
Dynamiques et formats ministériels 2017-06-21T15:10:05+00:00

Dynamiques et formats ministériels

Sommet des chefs d’État et de gouvernement

Les 5-6 octobre 2012, les chefs d’État et de gouvernement des pays 5+5 se sont retrouvés à La Valette, presque dix ans après leur première réunion (Tunis, 5-6 décembre 2003). Les ministres y ont exploré plusieurs questions, à savoir : le dialogue politique, la sécurité et la stabilité de la région, les affaires économiques et sociales, le développement des petites et moyennes entreprises, l’éducation et la jeunesse, les migrations et le développement ainsi que des questions d’ordre mondial. Les participants ont accepté la proposition de l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed) de développer un réseau sous-régional de groupes de réflexion des pays 5+5 afin d’approfondir sur la façon de favoriser la coopération et l’intégration régionales. En outre, les représentants des dix États ont décidé d’ouvrir le dialogue aux représentants de la société civile des pays membres. Cette nouvelle orientation a été réaffirmée par l’organisation du 1er Forum Économique de la Méditerranée Occidentale au siège du Secrétariat de l’Union pour la Méditerranée de Barcelone, le 23 octobre 2013. Ce premier forum des représentants économiques a donné lieu à un second forum à Lisbonne en 2014.

Conférences des ministres des Affaires étrangères

La tenue de ces conférences est prévue une fois par an dans le pays assumant la présidence du Dialogue 5+5, dans l’ordre alphabétique. La treizième conférence a eu lieu le 28 octobre 2016 à Marseille sous la coprésidence de la France et du Maroc. Dans leur déclaration officielle, les ministres ont mis l’accent sur le rôle du Dialogue 5+5 en tant que plate-forme politique de coopération et d’entente et ils ont exprimé leur soutien à la transition démocratique tunisienne, indépendamment des défis soulevés par la stabilisation du pays. La déclaration a aussi fait référence à la gravité de la situation connue par la Libye et par la Syrie ainsi qu’à la région du Sahel et aux processus de paix au Moyen-Orient. En termes de coopération économique, les pays ont demandé un plus grand engagement du secteur privé dans les initiatives du Dialogue 5+5 et la mise en oeuvre d’initiatives visant à encourager la création d’emplois pour les jeunes. Les dynamiques du Dialogue 5+5, notamment les initiatives sectorielles et politiques, devraient être renforcées.

Conférence des ministres de l’Intérieur de la Méditerranée occidentale (CIMO)

Elle se déroule depuis 1995, de façon informelle, avec la participation initiale de neuf des dix membres du Dialogue. La première conférence en format 5+5 tenue en 2004 a vu l’admission officielle du ministère de l’Intérieur mauritanien qui, jusqu’alors, n’avait participé qu’en tant qu’observateur. Depuis lors, divers groupes de travail ont été constitués et se sont penchés sur des thèmes comme le terrorisme, le crime organisé, la circulation des personnes et la lutte contre les migrations illégales ainsi que la formation des officiers de police, la protection civile et l’administration locale.

Conférence du Groupe des ministres du Transport de la Méditerranée occidentale (GTMO)

Créée en 1995 à Paris, elle favorise la coopération dans le domaine du transport. Le Centre d’Études des transports pour la Méditerranée occidentale (CETMO) assure le secrétariat technique du GTMO à Barcelone. Les membres débâtent sur l’importance du renforcement de la coopération en matière de transport pour le développement économique et l’intégration régionale.

Conférence des ministres sur les migrations en Méditerranée occidentale

La formation en matière de politiques migratoires a pris de plus en plus d’importance en raison de la crise frappant la Méditerranée depuis quelques années. De ce fait, venant compléter le Dialogue 5+5, différentes initiatives sont nées dans les derniers mois comme : le sommet Europe-Afrique de Malte en novembre 2015 ou la 4e Conférence ministérielle du dialogue euro-africain sur la migration et le développement, qui s’est tenue à Rome en novembre 2014. Au cours des dernières rencontres les principaux axes du débat ont été : l’intégration des immigrants dans les pays d’accueil, l’immigration circulaire et l’utilisation des nouvelles technologies pour gérer les flux migratoires. Les membres ont adopté la création d’un site web destiné à l’échange de pratiques exemplaires et au renforcement des contacts bi et multilatéraux ainsi que l’organisation de deux séminaires thématiques.

Conférence des ministres de la Défense de l’initiative 5+5 sur la sécurité en Méditerranée occidentale 

La France a lancé cette initiative en 2004 dans un format 4+3 qui est devenu 5+5 suite aux intégrations successives de Malte, de la Libye et de la Mauritanie. Son objectif était d’explorer les questions relatives à la sécurité et à la défense en Méditerranée occidentale sous l’angle militaire. Les trois sphères d’action comprises dans la Déclaration d’intentions étaient : la sécurité maritime, la protection civile et la sécurité aérienne auxquelles ont été ajoutées plus tard la recherche et le sauvetage en mer ainsi que l’environnement. L’initiative 5+5 en matière de défense militaire possède son propre système de présidence tournante. Elle tient sa conférence une fois par an dans le pays assurant la présidence et organise également une réunion des chefs d’états-majors et d’un comité de gestion.

Autres formats des conférences sectorielles

Les dernières années ont vu se développer un engagement politique des pays du Dialogue 5+5 en faveur de l’élargissement des domaines de coopération sectorielle, engagement qu’ils ont exprimé au dernier sommet des chefs d’État et de gouvernement et à plusieurs conférences des ministres des Affaires étrangères. Sous l’impulsion des différentes coprésidences et des ministères des Affaires étrangères, plusieurs rencontres sectorielles ont donc été organisées dans le but d’élargir la sphère de coopération régionale :

  • Conférences des ministres du Tourisme
  • Conférences des ministres de la Santé
  • Conférences ministérielles relatives à l’Eau, aux Énergies renouvelables et à l’Environnement
  • Conférences des ministres de l’Éducation, y compris les conférences de l’éducation supérieure et la recherche
  • Conférence des ministres de la Culture
  • Conférence des ministres des Finances

Autres initiatives

Bien que le Dialogue 5+5 soit une initiative éminemment intergouvernementale, au fil du temps, de nombreux domaines de collaboration ont été lancés dépassant les structures du pouvoir exécutif, à savoir :

Les réunions des présidents d’assemblée parlementaire des pays membres du Dialogue 5+5

La première réunion des présidents d’assemblée parlementaire des pays membres du Dialogue 5+5 s’est déroulée à Tripoli en 2003. Ce n’est que le 15 avril 2013 qu’a eu lieu, à Nouakchott, la 4e réunion des présidents d’assemblée parlementaire des pays de la Méditerranée occidentale, réunion à laquelle ont participé d’autres forums interparlementaires comme l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée, l’Assemblée parlementaire-UpM ou le Conseil consultatif du Maghreb.

Le Forum économique et commercial

C’est suite à une décision prise au sommet des chefs d’État et de gouvernement du Dialogue 5+5 qu’a eu lieu, en octobre 2013, le premier forum économique qui a réuni des décideurs publics et des représentants du monde économique et commercial de la région au siège du Secrétariat de l’UpM de Barcelone. Le second forum s’est déroulé à Lisbonne le 21 mai 2014 avant la tenue de la conférence des ministres des Affaires étrangères 5+5.

Le Forum Société civile

Organisé en collaboration avec les réseaux nationaux de la Fondation Anna Lindh, le premier forum sur la jeunesse a eu lieu à Tanger le 6 octobre 2015 avant la Conférence des ministres des Affaires étrangères 5+5.